Éleuthère

Olivier Sedeyn Yoga, Chant, Vers la Sagesse

yoga plus physique que « méditatif » ??

Chers amis, 
Le yoga, vous le savez sans doute, signifie « union », c’est un mot de la même origine que « joug », « jonction » en français. Il y a dans la tradition indienne, plusieurs voies de yoga: le yoga de la connaissance (jnana yoga), le yoga de l’action (karma yoga), le yoga de l’amour divin (Bhakti yoga), et il y a aussi le Raja yoga, le yoga de la concentration mentale. Le Hatha yoga est un instrument pour atteindre le but de tous les yogas (la « libération » ou « l’éveil »), c’est le yoga de la volonté de transformer son corps pour s’exercer à la concentration et pour favoriser l’épanouissement de tout notre être. Maintenant, sur le « marché » du yoga, en fait du hatha yoga, il y a différentes orientations, différentes « sectes »: ashtanga yoga, Iyengar yoga, Bihar yoga, et de nombreuses écoles qui proposent des formations plus ou moins rapides et exigeantes. Il m’importe peu d’appartenir à une secte quelconque, je suis mon propre chemin.On peut distinguer clairement les pratiques plus exigeantes physiquement que les autres. Et certains parlent alors d’un yoga intense ou d’un « Hot yoga », qui s’opposerait à un yoga plus « méditatif », moins exigeant physiquement. Rappelons-nous que les images premières des yogis qui ont circulé en occident étaient celles de personnages capables de faire des prouesses corporelles dues à de longues et rigoureuses pratiques (postures très difficiles, capacité extraordinaire à supporter la souffrance physique, maîtrise des battements du coeur…). Ces prouesses supposent un contrôle du fonctionnement du corps et du mental. Avez-vous jamais vu qu’on parvienne à cela sans effort? Quand on parle de « méditation » (ou d’ailleurs de « yoga »), on confond souvent le chemin (ou la posture) avec l’état propre de méditation ou d’union. L’état de méditation est un état de parfaite unité intérieure dans l’absence de pensée. La plupart du temps passé en méditation assise est occupé à suivre ou, dans le meilleur des cas, à observer la succession plus ou moins cohérente des pensées dans son mental. La méditation véritable exige beaucoup d’effort (et un effort d’un type tout particulier) et là comme ailleurs, il y a «beaucoup d’appelés et peu d’élus ».Par ailleurs, si vous avez déjà suivi des cours de yoga relativement intenses (vous savez que ceux que je propose sont plutôt dans ce cas), votre mental s’est trouvé concentré par l’exigence des postures et pendant la séance au moins, vous avez été plus « concentré » que vous ne l’êtes généralement. Et la posture finale shavasana (dite plus ou moins proprement « relaxation ») a été pour vous profondément détendante et « rechargeante ». Peut-être même avez-vous été pendant un temps plus ou moins court en état d’union ou de méditation… Que signifie alors cette distinction entre yoga intense et yoga méditatif ? Je livre ces modestes réflexions à votre jugement. 

Lumière sur votre chemin, 

Olivier

Navigation dans un article

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :