Éleuthère

Olivier Sedeyn Yoga, Chant, Vers la Sagesse

Effets de la pratique du yoga

A mesure que la pratique du yoga s’installe dans mon corps, dans tout mon être, ma sensibilité s’aiguise, je sens de plus en plus de choses. Cela se fait lentement, imperceptiblement. Souvenez-vous simplement de la première fois où vous avez eu l’occasion de revenir avec attention à votre corps et d’explorer si peu que ce soit vos sensations.

Les postures du yoga sont fondées sur une connaissance profonde du corps humain, de l’être humain tout entier. Elles stimulent, non seulement le système musculaire, mais le système glandulaire, si important pour l’ensemble du métabolisme, et le système nerveux. En pratiquant le yoga, on entretient, on recouvre la santé, mais aussi par l’attention constamment suscitée par l’exploration du corps et l’exigence de concentration, on stimule puissamment le système nerveux et son maître, votre être le plus profond, ce que vous êtes dans votre nature profonde, votre Conscience, votre âme. Mots surannés peut-être, mais peut-être pas… En tout cas, cette expérience est rigoureusement personnelle et ne saurait être partagée. C’est la raison pour laquelle, dans ce travail, sur ce chemin, nous sommes totalement seuls. Bien sûr nous pouvons partager et nous partageons avec les autres et c’est très agréable. Par exemple, nous partageons en cours de yoga, d’une manière non verbale, par le seul fait d’être ensemble. Et bien sûr, nous partageons avec tous ceux qui nous sont proches. Mais chacun connaît également les difficultés relationnelles, les incompréhensions, les conflits, qui mettent en évidence l’irréductibilité de ma subjectivité, et donc de ma solitude. On confond souvent l’amour avec le fait de n’être pas seul, je dirais plutôt que je ne puis aimer véritablement (c’est-à-dire sans volonté de m’approprier l’autre ou de le soumettre à mes désirs) que si j’ai pris conscience de ma solitude et que je l’ai acceptée comme mon chemin de responsabilité et d’autonomie. Je t’aime alors, depuis ma solitude et ma liberté. Et, du même coup, ce que j’aime, c’est aussi ta solitude et ta liberté.

Navigation dans un article

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :